Navigation – Plan du site
Historiographie et identités culturelles

Un lycéen pas comme les autres à l’école des Anciens : le « Parallèle littéraire » inédit entre les Iphigénie d’Euripide et de Racine par Charles Maurras

Etienne Maignan
p. 11-58

Résumés

Au cours de nos recherches, nous avons eu connaissance d’un cahier d’élève de Seconde écrit en mai 1883 par un certain Charles Maurras. Ce cahier contient une comparaison approfondie entre deux pièces de théâtre, une ancienne et une moderne, l’Iphigénie à Aulis d’Euripide et l’Iphigénie de Racine. Notre article fournit une édition critique de ce texte, une transcription intégrale du manuscrit, des notes appréciatives et bibliographiques, ainsi qu’une introduction qui présente les principaux enjeux de ce texte passionnant.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en avril 2020.

Plan

La langue grecque
Le romantisme
Imitation ou ressourcement  ?
L’implication personnelle
«  Bien téméraire celui qui [...] oserait [...] décider entre elles  »
Notes sur l’établissement du texte
Note sur l’établissement du texte grec
Note sur l’établissement du texte français
Le cahier
Iphigénie à Aulis
et
Iphigénie en Aulide par
Racine et Euripide
Parallèle littéraire
Les scènes d’exposition
Les différences de structure
Iphigénie et Agamemnon
Clytemnestre et Achille
Élévation d’Iphigénie
Péripéties du courroux d’Achille
Le dénouement

Aperçu du texte

La recherche en sciences humaines n’est pas nécessairement condamnée à répéter à l’infini des spéculations sur des objets incertains. Un concours de circonstances a mis entre nos mains un document inédit, un cahier de la classe de Seconde de Charles Maurras, qui apporte des réponses décisives à trois questions récurrentes dans la recherche en réception de l’Antiquité dans l’œuvre de cet écrivain  :

— Quelle connaissance cet acteur de la «  Renaissance classique  » au tournant des xixe et xxe siècles, défenseur régulier de l’étude des langues antiques, avait-il de la langue grecque  ?
— Quel rapport au romantisme ce classique a-t-il reçu de l’école, lui qui dit maîtriser et mépriser le romantisme  ?
— Dans une période qui remet en cause la classique «  imitation des Anciens  », quelle modalité de retour à l’antique structure ce parallèle entre un Ancien et un Moderne  ?

Loin de nous cependant la bêtise de vouloir trop tôt et trop vite conclure, parce que ce document soulève à son tour d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Etienne Maignan, « Un lycéen pas comme les autres à l’école des Anciens : le « Parallèle littéraire » inédit entre les Iphigénie d’Euripide et de Racine par Charles Maurras », Anabases, 25 | 2017, 11-58.

Référence électronique

Etienne Maignan, « Un lycéen pas comme les autres à l’école des Anciens : le « Parallèle littéraire » inédit entre les Iphigénie d’Euripide et de Racine par Charles Maurras », Anabases [En ligne], 25 | 2017, mis en ligne le 01 avril 2020, consulté le 17 août 2017. URL : http://anabases.revues.org/6095 ; DOI : 10.4000/anabases.6095

Haut de page

Auteur

Etienne Maignan

Université de Toulouse - Jean Jaurès (UT2J), PLH-ELH
emaignan@univ-tlse2.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Anabases

Haut de page