Navigation – Plan du site
Tradition du patrimoine antique

Anabases en France 1900-2015. Pour une étude de la réception de l’Anabase de Xénophon en France  : doctrines, opérations militaires et stratégies

Michel Lacave
p. 71-93

Résumés

Dans les années qui précèdent la guerre de 1914-18, le colonel Arthur Boucher traduit et commente l’Anabase en s’inscrivant dans le débat sur la doctrine de l’«  offensive à outrance  » alors à la mode, et l’infléchit dans un sens «  démocratique  », reprenant le commentaire de Taine (1856) présentant les Dix-Mille comme une «  république voyageuse qui délibère et qui agit  ». Après la Seconde Guerre mondiale, des opérations militaires, retraites ou évacuations réussies, seront qualifiées d’«  anabases  », pendant la première Guerre d’Indochine, puis au début des années 1980 au Tchad et au Liban, dans un contexte qui est désormais celui de guérillas ou de guerres asymétriques. De façon générale, ce contexte, accompagné de la réapparition de formes de mercenariat, conduit à une nouvelle actualité de l’Anabase au tournant du XXe et du XXIe siècle, moins en France toutefois que dans le monde anglo-saxon. Enfin, la globalisation fait naître au début du XXIe siècle un intérêt pour la compréhension des autres mondes et des autres cultures que révèlerait l’Anabase, dans une perspective de compétition et de guerre économique.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en avril 2020.

Plan

Colonel Arthur Boucher  : citoyens libres, courage et volonté d’exécuter les ordres du chef à la veille de la Grande Guerre
Opérations «  Anabase  » de l’armée française (1945-1983)
L’anabase tonkinoise de la «  colonne Alessandri  » (10 mars-2 mai 1945)
L’anabase de Bigeard à Tu Lê (16-24 octobre 1952)
Opération «  Anabase  » au Tchad (mai 1980)
Opération «  Anabase  » au Liban  : l’évacuation de Yasser Arafat et de ses fedayin (décembre 1983)
Mercenaires, conflits asymétriques au tournant des 20e et 21e siècles  : actualité de l’Anabase  ?
Au-delà de la sphère militaire, les stratégies d’entreprise et l’intelligence économique  : pourquoi mobiliser Xénophon  ?
1900-2015  : À quoi donc ont servi les lectures de Xénophon
et de l’Anabase  ?

Aperçu du texte

En 2010, un helléniste spécialiste de Xénophon, professeur de littérature grecque à Oxford, Tim Rood, publiait American Anabasis, un ouvrage consacré à la réception de l’Anabase aux états-Unis depuis la guerre du Mexique jusqu’à l’Irak, et aux interactions entre les lectures de l’Anabase faites dans les élites, notamment militaires, depuis le milieu du 19e siècle et «  l’idée de l’Amérique  » ou, à tout le moins, sa représentation.

C’est cet ouvrage passionnant qui nous a conduit à nous interroger sur la façon dont l’Anabase a été reçue et «  utilisée  » en France. Nous avons travaillé au départ sur la base d’une enquête menée en utilisant le moteur de recherche google, qui a ensuite permis de tirer des fils à travers une recherche bibliographique systématique, notamment grâce à la Bibliographie complète de Xénophon d’Athènes, établie par Louis l’Allier et Renée Venne (dernière révision en juillet 2014).

Nous avons choisi de mener cette enquête à partir du début du 20e siècle, lorsqu’...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michel Lacave, « Anabases en France 1900-2015. Pour une étude de la réception de l’Anabase de Xénophon en France  : doctrines, opérations militaires et stratégies », Anabases, 25 | 2017, 71-93.

Référence électronique

Michel Lacave, « Anabases en France 1900-2015. Pour une étude de la réception de l’Anabase de Xénophon en France  : doctrines, opérations militaires et stratégies », Anabases [En ligne], 25 | 2017, mis en ligne le 01 avril 2020, consulté le 20 septembre 2017. URL : http://anabases.revues.org/6036 ; DOI : 10.4000/anabases.6036

Haut de page

Auteur

Michel Lacave

Professeur agrégé des Facultés de Droit
Doyen honoraire de la Faculté de Droit de Montpellier
michel.lacave@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

© Anabases

Haut de page