Skip to navigation – Site map
Traditions du patrimoine antique

Sagesse grecque, sagesse chinoise : la réception des philosophes socratiques par les intellectuels chinois du groupe The Critical Review dans les années 1920 et 1930*

Xin Xu
p. 217-248

Abstracts

The research conducted by this article aims at the group The Critical Review (CR), gathering a group of Chinese conservative scholars during the 1920’s and 1930’, whose reflection on the Chinese culture based on comparison and integration of two intellectual traditions – the Socratic philosophers and the Confucian thinkers. At first, we will study the construction of such a reflection as a result of culture and intellectual interaction between China and the West during the first thirty years of Twentieth century. After that, the research will focus on how the Greek philosophy – Idea of Platonism as example – was introduced and presented by the group CR under the influence of that cultural reflection.

Top of page

Excerpt

Full text document will be published online on October 2019.

Outline

Introduction
Progrès ou conservation  : les débats culturels en Chine de la fin des années 1910
Les étudiants d’outre-mer et l’introduction de la culture occidentale en Chine
La «  Nouvelle Culture  »  ? La culture moderne en crise  ?
«  Unité  » (tong) et « Essence  » (cui) : l’autre conception culturelle
Chercher la nouvelle tong de la culture chinoise  : le groupe CR et le néo-humanisme
L’origine du groupe CR
Les Confucéens et les Socratiques comme «  humanistes  »
Li et Yu  : le filtre moraliste confucéen comme moyen d’appropriation intellectuelle
La divergence du groupe CR : l’Idée de Platon en Chine
Yili et kaojiu : la recherche des Principes contre la méthode scientifique
Vers l’Histoire de la philosophie
Conclusion

First lines

Introduction

« L’humanisme (renwen zhuyi 人文主义) de Confucius et Mencius était autrefois au fondement des mœurs et des activités intellectuelles de notre pays. Nous le comparerons avec les pensées de Platon et d’Aristote pour intégrer [ces deux traditions] et en saisir l’esprit et l’essence. Ensuite, en y ajoutant les études et les écrits des sages illustres et des grands savants de l’Occident de différentes époques, nous les fondrons tout ensemble en vue de constituer la base de gouvernement de la nouvelle société de notre pays. Ceci [nous] permettra la conservation de l’essence nationale (guocui 国粹) et, en même temps l’adaptation de la culture européenne (ouhua 欧化). L’accomplissement merveilleux de ce que l’on attend par l’établissement de la Nouvelle Culture (xin wenhua 新文化) et l’intégration des deux grandes civilisations, orientale et occidentale se réalisera ».

Voici ce que proposait Wu Mi 吴宓 (1894-1978), futur professeur en littérature occidentale de l’Université du Sud-Est (Dongn...

Top of page

References

Bibliographical reference

Xin Xu, « Sagesse grecque, sagesse chinoise : la réception des philosophes socratiques par les intellectuels chinois du groupe The Critical Review dans les années 1920 et 1930* », Anabases, 24 | 2016, 217-248.

Electronic reference

Xin Xu, « Sagesse grecque, sagesse chinoise : la réception des philosophes socratiques par les intellectuels chinois du groupe The Critical Review dans les années 1920 et 1930* », Anabases [Online], 24 | 2016, Online since 01 October 2019, connection on 23 October 2017. URL : http://anabases.revues.org/5977 ; DOI : 10.4000/anabases.5977

Top of page

About the author

Xin Xu

Laboratoire ANHIMA (UMR 8210)
xinxu_sorbonne@yahoo.fr

Top of page

Copyright

© Anabases

Top of page