Navigation – Plan du site
Historiographie et identités culturelles

Le langage des époux grecs : lecture de quelques inscriptions

Michela Costanzi
p. 125-138

Résumés

Le langage du couple grec, dont quelques échos demeurent dans les sources littéraires, se fait entendre aussi dans les inscriptions où l’on croit parfois même pouvoir reconnaître une certaine spontanéité. Cela est évident surtout dans les inscriptions privées, sur les objets de la vie quotidienne. Dans les inscriptions funéraires dédiées à un conjoint mort, les mots et les images sont souvent stéréotypés mais malgré cela, les sentiments ne semblent pas moins sincères vis-à-vis de l’époux ou de l’épouse disparus (aujourd’hui aussi, les situations de douleur donnent lieu à des expressions qui semblent banales et convenues). Et tout comme on reconnaît dans les épitaphes une forme de modernité, dans les inscriptions publiques d’époque impériale la vie privée du couple est mise en scène pour donner une image positive de certains personnages politiques, notamment au sein d’une institution comme le Conseil Amphictionique, alors réduit à un rôle honorifique. Finalement, ces couples grecs, où les femmes jouent un rôle non négligeable aux côtés de leurs maris, semblent étonnamment actuels.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en octobre 2019.

Plan

Inscription sur vase
Inscription de Mogéa à Eukharis (milieu du Ve s.)
Inscriptions dédiées à des femmes par leurs maris
Inscription de Ménékratès à sa femme Khairestratè (milieu du IVe s.)
Inscription d’Antiphilos à sa femme Dionysia (vers 350 a.C.)
Inscription de Damoclès à sa femme Kalliarista (premier quart du IVe s.)
Inscription de Mélitè, femme d’Onèsimos (ca 350 a.C.)
Inscription de Moskhos à sa femme Myrtis (milieu du IVe s. environ)
Un exemple d’inscription dédiée par une femme à son mari
Inscription d’Erxis à son mari Démétrios (vers le milieu du IVe s.)
Quelques inscriptions de Libye
Inscription d’Arata (Barca, milieu du IVe s.)
Inscription de Stlakkiè (région de Cyrène, au Ier s. apr. J.-C)
Inscription de Plauta (région de Cyrène, Ier-IIe s. apr. J.-C.)
Une inscription de Rome
Poème de Marcellus (voulu par Hérode Atticus) pour Annia Régilla (deuxième moitié IIe s. apr. J.-C.)
Inscriptions amphictioniques
Inscription des Amphictions pour Caninia Modestina (2e moitié du IIe s. apr. J.-C., ou plus tard)
Inscription de Valeria Catulla pour son mari Tiberius Claudius Marcellus (2e moitié IIe s.)
Inscription de Flavia Amphicleia pour son mari Titus Flavius Phileinos (1er tiers du IIIe s.)

Aperçu du texte

Le langage du couple grec a laissé des échos dans les sources littéraires des Ve et IVe s. av. J.-C., surtout dans les drames, les tragédies et les comédies, et dans les plaidoyers, amplement étudiés, sur lesquels je ne vais donc pas revenir. Mais de ce langage, il reste aussi des traces dans les inscriptions, sur lesquelles j’ai choisi de me concentrer pour différentes raisons. La première est que, dans la bibliographie moderne sur la question, une étude systématique sur ce sujet n’a jamais été réalisée. Certes, une abondante littérature existe sur le mariage grec, ainsi que sur le rôle de la femme ; mais aucune de ces études n’aborde la question du langage du couple. J’ai pensé par ailleurs que c’était peut-être là que j’allais pouvoir trouver une forme d’expression plus directe, et pouvoir reconnaître une certaine spontanéité, en dépit des codes sociaux et stylistiques dont l’écriture pétrifiée est souvent empreinte.

Les sources les plus importantes utilisées dans ce travail, acco...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michela Costanzi, « Le langage des époux grecs : lecture de quelques inscriptions », Anabases, 24 | 2016, 125-138.

Référence électronique

Michela Costanzi, « Le langage des époux grecs : lecture de quelques inscriptions », Anabases [En ligne], 24 | 2016, mis en ligne le 01 octobre 2019, consulté le 19 octobre 2017. URL : http://anabases.revues.org/5931

Haut de page

Auteur

Michela Costanzi

Université de Picardie Jules Verne (Amiens)
michela.costanzi@u-picardie.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Anabases

Haut de page