Navigation – Plan du site
Archéologie des savoirs

Une traversée des conjonctures intellectuelles, 1970-2015

Entretien avec François Hartog
p. 115-136

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2019.

Aperçu du texte

À l’invitation de l’équipe ERASME (Université Toulouse - Jean Jaurès) s’est tenue, le 7 octobre 2015, une table ronde destinée aux travaux et aux recherches de François Hartog. À la fois historien et voyageur, François Hartog consacre ses premières enquêtes à l’Odyssée, puis une thèse d’État à Hérodote, d’où est issu un livre : Le miroir d’Hérodote. Essai sur la représentation de l’autre (Gallimard, 1980) qui devient vite un repère majeur dans le champ de l’historiographie et dans celui des rapprochements entre histoire et anthropologie. François Hartog enseigne l’histoire grecque aux universités de Strasbourg et de Metz, puis est élu directeur d’Études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, à Paris (1987). Il y développe des recherches fondées sur les rapports entre histoire et historiographie, entre Anciens et Modernes, toujours attentif aux conjonctures qui traversent les sciences humaines et sociales. De là est issue une quinzaine d’ouvrages qui sont pour la plupart m...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« Une traversée des conjonctures intellectuelles, 1970-2015 », Anabases, 23 | 2016, 115-136.

Référence électronique

« Une traversée des conjonctures intellectuelles, 1970-2015 », Anabases [En ligne], 23 | 2016, mis en ligne le 02 juin 2019, consulté le 19 novembre 2017. URL : http://anabases.revues.org/5616 ; DOI : 10.4000/anabases.5616

Haut de page

Droits d’auteur

© Anabases

Haut de page