Navigation – Plan du site
Traditions du patrimoine antique

Alexandre à Jérusalem. Variations byzantines sur un thème hérité de Flavius Josèphe

Corinne Jouanno
p. 75-95

Résumés

Attesté pour la première fois dans les Antiquités juives de Flavius Josèphe, l’épisode, sans doute fictif, du séjour d’Alexandre à Jérusalem a bénéficié à Byzance d’une postérité considérable, qu’explique notamment l’intérêt des Pères de l’Église pour l’œuvre de Josèphe. Le présent article étudie le traitement réservé à cette séquence dans le vaste corpus des chroniques universelles et dans celui, tout aussi foisonnant, des réécritures du Roman d’Alexandre. Si presque tous les chroniqueurs byzantins évoquent cet épisode, c’est pour souligner l’importance du règne d’Alexandre dans l’histoire du Salut, en liaison avec les prophéties de Daniel sur la succession des empires  : mais, tout en faisant d’Alexandre un instrument entre les mains de Dieu, ils ne nous font pas assister à sa conversion au monothéisme, à la différence des versions byzantines du Roman d’Alexandre, dont le héros est dépeint sous les traits d’un basileus idéal, et donc chrétien.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en mai 2019.

Plan

Échos de l’épisode jérusalémite chez les chroniqueurs byzantins
Adaptations romanesques de l’épisode d’Alexandre à Jérusalem
Conclusion

Aperçu du texte

L'épisode, sans doute fictif, du séjour d’Alexandre à Jérusalem apparaît pour la première fois dans les Antiquités Juives (XI, 297-347) de Flavius Josèphe, ouvrage achevé en 93/94, la treizième année du règne de Domitien. Josèphe situe le séjour en question entre la prise des villes de Tyr et de Gaza et le départ du Conquérant pour l’Égypte, sur fond de rivalité entre Juifs et Samaritains  : les Samaritains entreprennent d’emblée de se concilier les faveurs d’Alexandre, en abandonnant la cause de Darius, ce qui leur vaut l’autorisation de bâtir, sur le mont Garizim, un temple destiné à rivaliser avec celui de Jérusalem  ; les Juifs, au contraire, parce qu’ils prétendent rester fidèles au pacte qu’ils ont conclu avec le roi perse, s’attirent la colère du Macédonien, qui marche sur Jérusalem, dans un esprit de représailles. Dieu apparaît alors, en rêve, au grand-prêtre Iaddous, pour l’inviter à se porter en grande pompe à la rencontre du Conquérant. Josèphe insiste sur l’effet miracul...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Corinne Jouanno, « Alexandre à Jérusalem. Variations byzantines sur un thème hérité de Flavius Josèphe », Anabases, 23 | 2016, 75-95.

Référence électronique

Corinne Jouanno, « Alexandre à Jérusalem. Variations byzantines sur un thème hérité de Flavius Josèphe », Anabases [En ligne], 23 | 2016, mis en ligne le 02 mai 2019, consulté le 29 mai 2017. URL : http://anabases.revues.org/5588 ; DOI : 10.4000/anabases.5588

Haut de page

Droits d’auteur

© Anabases

Haut de page