Navigation – Plan du site
Archéologie des savoirs

Narcisse, Tirésias et Orphée. Un regard moralisé sur le corps chez Alexandre Neckam

Franck Collin
p. 149-166

Résumés

Au chapitre De la voix de son encyclopédie De Naturis rerum (I, 20), A. Neckam (1157-1217) réunit trois figures mythiques présentant un rapport au corps. Narcisse est subjugué par sa beauté, Orphée se découvre pédéraste, Tirésias devient transsexuel. Ces trois exemples montrent le rôle original que l’auteur fait jouer à la mythographie dans une œuvre didactique, où sont introduits, puis remis à distance par la moralisation, des sujets tabous.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en octobre 2018.

Plan

Narcisse, figure de l’inanis gloria
Orphée et Tirésias, cas de libido monstruosa
Mythes et rhétorique du corps  : corps sans voix, voix sans corps
Les plumes de Narcisse
Orphée et Tirésias, paradigmes d’une contre-norme

Aperçu du texte

Héritier des compilations épistémologiques de ses prédécesseurs, fervent admirateur d’Aristote, Alexandre Neckam (1157-1217) est un encyclopédiste qui conjugue à la recherche du savoir, qu’il ne peut imaginer un but en soi, une rigueur morale et, plus étonnant, un goût certain pour la littérature. Il a certes étudié la médecine à Paris, de 1175 à 1182, probablement à l’école de Gilles de Corbeil, mais c’est la carrière d’un grammaticus, d’un professeur de lettres, qu’il embrasse dès 1183 à son retour en Angleterre. Son œuvre est même d’abord plus celle d’un lettré et d’un théologien que d’un encyclopédiste stricto sensu. En effet, le plus connu de ses ouvrages, le De Naturis rerum, mêle tout autant les apports antiques en matière de cosmologie (Aristote) et de science naturelle (Pline l’Ancien, Solin) qu’une exhortation à la foi, et l’exploitation d’un savoir mythographique fondé sur les poètes latins.

L’objet de la présente étude est de faire ressortir l’intérêt polyvalent et le car...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Franck Collin, « Narcisse, Tirésias et Orphée. Un regard moralisé sur le corps chez Alexandre Neckam », Anabases, 22 | 2015, 149-166.

Référence électronique

Franck Collin, « Narcisse, Tirésias et Orphée. Un regard moralisé sur le corps chez Alexandre Neckam », Anabases [En ligne], 22 | 2015, mis en ligne le 20 octobre 2018, consulté le 28 avril 2017. URL : http://anabases.revues.org/5470 ; DOI : 10.4000/anabases.5470

Haut de page

Auteur

Franck Collin

mcf Littératures Antique et Médiévale
Université des Antilles
franck.collin@univ-ag.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Anabases

Haut de page