Navigation – Plan du site
Traditions du patrimoine antique - "Homère en hexamètres" - Rencontre internationale de traducteurs, Paris, 26 mars 2012 - Réfectoire des Cordeliers, 7e édition des Dionysies - Editée par Philippe Brunet
2. Traditions avérées ou introuvables d'Homère

Rêves et réalités de l’hexamètre

Emmanuel Lascoux
p. 165-172

Résumés

Loin de se ranger docilement dans l’histoire de la traduction, l’expérience consistant à chercher dans sa langue le rythme de l’hexamètre épique grec ou latin impose ses propres règles. Nous mettrons en regard de ce geste, bien connu dans certaines langues comme l’allemand ou le russe, etc. mais ancien et neuf à la fois dans d´autres comme le français, l’anglais ou l’italien, le renouvellement de la diction épique, en proposant, avec les termes de « transcansion » et de « tradiction », de leur modeler un bifrons aussi paradoxal que le rapport inlassablement ancien-nouveau, redit-inédit que nous entretenons avec Homère.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en novembre 2017.

Plan

Transcander
Tradire
Littéralité
Hiatus
L’epos
Le vers/le rêve
Verlan

Aperçu du texte

Dans votre curieuse, belle et inédite assemblée de traducteurs d’Homère et de Lucrèce en hexamètres modernes, il semble que moi, qui ne traduis pas mais tente seulement de dire le vers épique grec ou latin, je n’ai aucunement ma place. Il me va donc falloir en trouver une autre, d’où je puisse montrer, non seulement qu’en réalité vous ne traduisez pas, mais que je ne dis pas non plus, moins parce que la banale aporie de l’impossible passage d’une langue (fût-elle ancienne) dans une autre (fût-elle moderne) vous empêcherait de traduire, autant que moi de savoir dire le grec et le latin à jamais muets, que pour une raison qui rapprocherait votre non-lieu du mien : ce même désir d’épouser d’abord le vers par son rythme, l’image par ses assonances, le sens par ses pauses, ses redites variées, ses silences.

Je vous proposerai donc deux néologismes qui mesurent un peu mieux peut-être cet écart entre vos poèmes français, anglais, roumains, brésiliens, estoniens, espagnols, italiens etc. et...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Emmanuel Lascoux, « Rêves et réalités de l’hexamètre », Anabases, 20 | 2014, 165-172.

Référence électronique

Emmanuel Lascoux, « Rêves et réalités de l’hexamètre », Anabases [En ligne], 20 | 2014, mis en ligne le 01 novembre 2017, consulté le 19 octobre 2017. URL : http://anabases.revues.org/5005 ; DOI : 10.4000/anabases.5005

Haut de page

Auteur

Emmanuel Lascoux

crlc (Université Paris-Sorbonne)
emmanuel.lascoux@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

© Anabases

Haut de page