Navigation – Plan du site
Traditions du patrimoine antique - "Homère en hexamètres" - Rencontre internationale de traducteurs, Paris, 26 mars 2012 - Réfectoire des Cordeliers, 7e édition des Dionysies - Editée par Philippe Brunet
2. Traditions avérées ou introuvables d'Homère

L’hexamètre au Brésil : la tradition de Carlos Alberto Nunes

Rodrigo Tadeu Gonçalves
p. 151-164

Résumés

L’auteur présente dans ses récents développements la tradition de l’hexamètre dactylique en portugais, telle qu’elle s’est constituée depuis l’œuvre de Carlos Alberto Nunes. Construite dans une opposition au plus important traducteur d’Homère dans cet idiome, Manuel Odorico Mendes, qui créa la tradition des décasyllabes pour rendre l’épopée classique en portugais, la nouvelle tradition de l’hexamètre depuis le xxe siècle se voit en rupture, dans une nouveauté radicale.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en novembre 2017.

Plan

Introduction
Manuel Odorico Mendes, le patriarche des traductions
classiques brésiliennes
Carlos Alberto da Costa Nunes, le patriarche
de l’hexamètre brésilien
Un panorama des traductions rythmiques au Brésil
Les anapestiques de Jair Gramacho
La nouvelle tradition « nunique »
João Angelo Oliva Neto
Le groupe « Nunique »
Leonardo Antunes et Marcelo Tápia

Aperçu du texte

scripsere alii rem
vorsibus quos olim Faunei vatesque canebant.
[cum] neque Musarum scopulos…
nec dicti studiosus [quisquam erat] ante hunc.
nos ausi reserare… (Ennius, Annales 7, fr. 1-1a)

Introduction

Commencer un essai sur la tradition des hexamètres grecs et latins au Brésil par une épigraphe d’Ennius n’est pas un choix dû au hasard. Ennius ouvre de façon consciente la tradition hexamétrique en latin par un geste performatif des plus puissants. Les allusions à la métempsychose présentes dans ses fragments semblent pour Ennius être l’occasion d’affirmer son appartenance aux étapes de transmigration de l’âme homérique. Puisque Homère renaît dans sa personne, Ennius réclame le droit de surpasser ces ancêtres poètes épiques latins, qui écrivaient avec des vers « rustiques », le saturnien, des vers de Faunei vatesque, c’est-à-dire de poètes ou chanteurs incultes qui ne font pas encore partie d’une culture vraiment littéraire. Lui, voire même « eux » (Ennius-Homère, aussi d’après le « nos »...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Rodrigo Tadeu Gonçalves, « L’hexamètre au Brésil : la tradition de Carlos Alberto Nunes », Anabases, 20 | 2014, 151-164.

Référence électronique

Rodrigo Tadeu Gonçalves, « L’hexamètre au Brésil : la tradition de Carlos Alberto Nunes », Anabases [En ligne], 20 | 2014, mis en ligne le 01 novembre 2017, consulté le 27 avril 2017. URL : http://anabases.revues.org/4996 ; DOI : 10.4000/anabases.4996

Haut de page

Auteur

Rodrigo Tadeu Gonçalves

Universidade Federal do Paraná
rodrigotg@ufpr.br

Haut de page

Droits d’auteur

© Anabases

Haut de page