Navigation – Plan du site
Traditions du patrimoine antique - "Homère en hexamètres" - Rencontre internationale de traducteurs, Paris, 26 mars 2012 - Réfectoire des Cordeliers, 7e édition des Dionysies - Editée par Philippe Brunet

La malédiction de l’oreille. Pour Philippe Brunet

André Markowicz
p. 79-84

Résumés

A. M. raconte comment les poètes russes ont acclimaté les poètes de l’Antiquité, à l’imitation des poètes allemands, et comment il a lui-même, avec cette sensibilité au rythme accentuel, traduit dans les années 80 les poèmes de Catulle en français dans un vers syllabo-tonique. Il évoque cette période de sa jeunesse, les cafés, la Sorbonne, les amis, et la rencontre avec Philippe Brunet.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en novembre 2017.

Aperçu du texte

J’ai un bilinguisme déformé. J’écris en français, j’entends en russe. Mais pas que le français : toutes les langues. Je me souviens comme j’ai été surpris, lisant le début de « L’Enfer », quand un ami italien m’a dit que « Nel mezzo del camin di nostra vita », ce n’était pas considéré comme un pentamètre iambique, alors que, si, évidemment, c’en est un. « Nel MEZzo del caMIN di NOStra Vita » (avec un accent sous-entendu sur l’article) ; j’avais dix-huit ans, et je ne comprenais pas que Dante n’ait pas vu une évidence pareille… J’ai dépassé la cinquantaine, je comprends que Dante avait d’autres soucis en tête, et, malgré tout, malgré moi, je me dis que, si, c’est un iambe, ce vers-là, et qu’il faudrait qu’on le lise comme ça.

C’est que le russe est syllabo-tonique. Et, mon oreille, elle est donc syllabo-tonique. Même en français. Plus on vieillit, plus on devient têtu.

Il y a chez Pouchkine un certain nombre de poèmes antiques. Antiques, au sens où Pouchkine cite des mètres antiques, e...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

André Markowicz, « La malédiction de l’oreille. Pour Philippe Brunet », Anabases, 20 | 2014, 79-84.

Référence électronique

André Markowicz, « La malédiction de l’oreille. Pour Philippe Brunet », Anabases [En ligne], 20 | 2014, mis en ligne le 01 novembre 2017, consulté le 26 mars 2017. URL : http://anabases.revues.org/4888 ; DOI : 10.4000/anabases.4888

Haut de page

Auteur

André Markowicz

a.marko@wanadoo.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Anabases

Haut de page