Navigation – Plan du site
L'atelier de l'histoire : chantiers historiographiques
Les mots de l'Antiquité (7)

Pandora, ou le bonheur originel selon Voltaire

Béatrice Ferrier
p. 313-325

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en avril 2017.

Aperçu du texte

Tandis que la Théogonie narre les aventures de Prométhée, les Travaux et les Jours, poème moral qu’Hésiode adresse à son frère pour l’encourager à suivre la voie du Bien et du travail, s’attardent sur la fable de Pandore. Désormais, un nom est attribué à cette première femme dotée de toutes les séductions mais porteuse des maux de l’humanité, cette créature des dieux par laquelle Zeus entend se venger du voleur de feu : Pandora, « présent de tous », car « ce sont tous les habitants de l’Olympe qui, avec ce présent, font présent du malheur aux hommes qui mangent le pain ». L’onomastique renforce ainsi l’intention didactique d’Hésiode, ce que confirment les identités signifiantes des deux frères construites sur une opposition de caractère déterminante pour la conduite du récit : le prévoyant Prométhée et l’irréfléchi Épiméthée.

Cette dimension didactique, Voltaire l’apprécie tout particulièrement chez Hésiode. Il présente d’ailleurs son livret de Pandore, entrepris dès 1739, comme « un...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Béatrice Ferrier, « Pandora, ou le bonheur originel selon Voltaire », Anabases, 19 | 2014, 313-325.

Référence électronique

Béatrice Ferrier, « Pandora, ou le bonheur originel selon Voltaire », Anabases [En ligne], 19 | 2014, mis en ligne le 01 avril 2017, consulté le 24 mars 2017. URL : http://anabases.revues.org/4706 ; DOI : 10.4000/anabases.4706

Haut de page

Auteur

Béatrice Ferrier

Université d’Artois
« Textes et Cultures » (EA 4028)
beatrice.ferrier@univ-artois.fr

fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Anabases

Haut de page