Navigation – Plan du site
Traditions du patrimoine antique

Marc Aurèle épistolier : comment faire écrire un empereur romain de l’Antiquité au xvie siècle ?

Pascale Fleury
p. 133-153

Résumés

Marc Aurèle est considéré de nos jours comme le modèle de l’empereur-philosophe, mais il n’en a pas toujours été ainsi. Bien qu’il existe de nombreuses études sur l’utilisation des Pensées à la Renaissance et à l’époque moderne, peu de réflexion ont été menées sur la réception des lettres, fictives ou réelles, de l’empereur. Cette contribution vise, d’une part, à tracer un portrait général de Marc Aurèle en tant qu’épistolier, de l’Antiquité jusqu’au xvie siècle, et d’autre part, à donner quelques pistes de lecture pour la correspondance fictive créée par A. de Guevara dans son Livre doré (1528). Les conclusions soulignent l’originalité et la liberté de Guevara, dont l’œuvre à succès est un jalon important dans la construction du personnage moderne de Marc Aurèle.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en avril 2017.

Plan

Marc Aurèle, un épistolier tout désigné ?
Comment faire écrire un empereur dans l’Antiquité ?
La dynamique du corpus épistolaire du Livre doré d’A. de Guevara

Aperçu du texte

L’idée de faire un panorama des lettres attribuées à Marc Aurèle, de l’Antiquité au xvie siècle, visait à vérifier s’il est possible d’identifier, avant la redécouverte du manuscrit frontonien par Angelo Mai au xixe siècle, des traces de l’existence d’une correspondance de l’empereur Marc Aurèle avec son professeur de rhétorique, M. Cornelius Fronto. La présence d’un autre manuscrit, dont l’existence serait révélée par la citation dans les œuvres entre le septième et le dix-neuvième siècle, aurait pu permettre d’enrichir notre connaissance sur la correspondance. Le manuscrit de la correspondance entre Fronton et Marc Aurèle est pour ainsi dire un unicum, et, entre la dernière citation antique et la redécouverte, selon la plupart des analystes, les lettres de Marc Aurèle et de Fronton ne sont pas citées. Il est à noter par ailleurs que le dernier citateur antique, Charisius, utilise principalement les lettres de Fronton et non pas celles de Marc Aurèle (une citation sur sept), ce qui...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pascale Fleury, « Marc Aurèle épistolier : comment faire écrire un empereur romain de l’Antiquité au xvie siècle ? », Anabases, 19 | 2014, 133-153.

Référence électronique

Pascale Fleury, « Marc Aurèle épistolier : comment faire écrire un empereur romain de l’Antiquité au xvie siècle ? », Anabases [En ligne], 19 | 2014, mis en ligne le 01 avril 2017, consulté le 25 mars 2017. URL : http://anabases.revues.org/4634 ; DOI : 10.4000/anabases.4634

Haut de page

Auteur

Pascale Fleury

Professeure agrégée
Institut d’études anciennes
Université Laval, Québec, Canada
pascale.fleury@lit.ulaval.ca

Haut de page

Droits d’auteur

© Anabases

Haut de page