Navigation – Plan du site
Historiographie et identités culturelles

« The nuisance is word magic. » Moses I. Finley et la colonisation grecque

Maria Cecilia D’Ercole
p. 83-95

Résumés

La colonisation grecque ne saurait être considérée comme l’un des thèmes majeurs dans la vaste production scientifique de Moses I. Finley ; toutefois, elle ne pouvait pas y rester étrangère, puisque étroitement liée aux recherches sur la propriété et sur la transmission de la terre. Ainsi, l’historien a consacré à ce thème quelques importants travaux, entre 1967 et 1976 : une intervention sur le concept de « frontier history », un ouvrage sur l’histoire de la Sicile antique et byzantine, un article sur le vocabulaire des colonisations anciennes et modernes. Malgré leur réception relativement limitée, ces travaux ont ouvert des perspectives nouvelles dans le domaine, en particulier pour les modèles des colonisations historiques et pour l’analyse critique de leur vocabulaire. De surcroît, ils ont offert l’opportunité pour un échange intellectuel fécond avec Ettore Lepore, qui partageait son intérêt pour l’analyse comparative et pour les thèmes économiques et sociaux.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en avril 2017.

Aperçu du texte

1967-1976, moins d’une décennie : au sein de la vaste bibliographie de Moses I. Finley, ces dates délimitent la période où l’historien a publié des travaux, de nature très différente, consacrés au thème de la colonisation grecque. Bien que relativement courte, son enquête historique reste très féconde pour les études à venir ; les trois axes qui se dégagent au sein de cette production orienteront notre analyse. Nous aborderons successivement la notion de « frontier history », développée au colloque international de Tarente (1967), l’étude régionale et diachronique sur la Sicile antique et byzantine (1968), enfin la typologie conceptuelle de la colonisation ancienne et moderne, développée dans un important article paru en 1976.

La première étape de ce parcours intellectuel est la participation de Finley au septième colloque international sur l’histoire et l’archéologie de la Grande Grèce, qui eut lieu à Tarente en octobre 1967. Le septième rendez-vous de ce cycle annuel, qui se prolon...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Maria Cecilia D’Ercole, « « The nuisance is word magic. » Moses I. Finley et la colonisation grecque », Anabases, 19 | 2014, 83-95.

Référence électronique

Maria Cecilia D’Ercole, « « The nuisance is word magic. » Moses I. Finley et la colonisation grecque », Anabases [En ligne], 19 | 2014, mis en ligne le 01 avril 2017, consulté le 25 mars 2017. URL : http://anabases.revues.org/4600 ; DOI : 10.4000/anabases.4600

Haut de page

Droits d’auteur

© Anabases

Haut de page