Navigation – Plan du site
Comptes rendus et notes de lecture

Christina S. Kraus, John Marincola and Christopher Pelling (éd.), Ancient Historiography and its Contexts. Studies in Honour of A. J. Woodman

Pascal Payen
p. 338-339
Référence(s) :

Christina S. Kraus, John Marincola and Christopher Pelling (éd.), Ancient Historiography and its Contexts. Studies in Honour of A. J. Woodman, Oxford, Oxford University Press, 2010, 449 p. + xvi p.
135 euros /
isbn 978-0-19-955868-1

Texte intégral

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en octobre 2015.

1Le volume d’hommages offert à A.J. Wodmann ne concerne pas à proprement parler la réception de l’Antiquité ; de même traite-t-il pour une part importante de poésie augustéenne, qui n’est pas en soi l’un des domaines couverts par Anabases. Une brève recension mérite toutefois de figurer dans ces colonnes, car l’historiographie ancienne et la manière de lire les textes de l’Antiquité font aussi partie des préoccupations principales de la revue. A. J. Wodmann, professeur à l’université de Virginie, spécialiste de Salluste, Velleius Paterculus et Tacite, de Catulle, Horace et Virgile, s’est intéressé, à partir de l’importance qu’il accorde à la critique textuelle, à l’influence de la « rhétorique » (notion prise dans un sens très large) à la fois sur la poésie et sur l’historiographie. La construction même de l’œuvre fait sens et contribue à « prouver » sa nature poétique ou historiographique. Ainsi une part du dispositif de preuve visant à définir et à distinguer les notions de causes et de prétextes (aitiai/diaphorai) dans le livre I de Thucydide réside-t-elle dans la construction et les échos qui traversent le livre, comme le montre la longue et passionnante étude liminaire de John Moles.

2Le livre comporte vingt et une études, réparties en quatre sections, correspondant aux centres d’intérêt et aux préoccupations méthodologiques du récipiendaire. Une longue introduction (que l’on suppose écrite par les trois éditeurs) situe les enjeux de ces études en fonction des travaux de A. J. Woodman. La première section, « Author and Audience », est consacrée à Thucydide, César, Velleius Paterculus et Tite-Live. Les quatre contributions suggèrent que les historiens anciens s’adressent à un public auprès duquel le passé fait sens à travers les procédés rhétoriques qui constituent plus largement une rhétorique de l’historiographie. Le deuxième ensemble, « Quality and Pleasure », au titre à la fois large et déroutant, analyse avec finesse, dans les textes de Cicéron, Thucydide et Salluste, Denys d’Halicarnasse et Tite-Live, Ovide, Ammien Marcellin, les échos qui tissent une sorte de langage historiographique par la reprise de thèmes et de motifs. Particulièrement subtile et convaincante est l’étude comparée de l’épisode des Horaces et des Curiaces, chez Denys et Tite-Live, due à S. P. Oakley (p. 118-138). La troisième section, « Poetry and Politics », propose cinq études sur Virgile, Catulle, Horace, Juvénal. Un cinquième ensemble, « Tacitus Reviewed », réunit sept contributions toutes consacrées à cet historien : études de critique textuelle, analyses de passages particuliers, questions de sources, thèmes souvent mis sur le métier mais inépuisables, telle la question de l’impérialisme romain, ou le problème de la présence et de l’influence de l’historien dans son texte ; cet ensemble n’a aucune visée unitaire et ne propose pas non plus un nouveau Tacite, mais témoigne de la finesse exégétique dont les œuvres de l’Antiquité sont redevables.

3Étant donné la diversité des auteurs anciens et des thèmes abordés, l’index locorum et l’index général rendront de grands services pour la consultation de l’ouvrage. On regrettera néanmoins que les vingt-huit pages de bibliographie soient presque exclusivement de langue anglaise. Comme si Allemands, Italiens, Français, Espagnols n’avaient à peu près jamais rien écrit sur les historiens latins, sur la poésie augustéenne, sur Denys d’Halicarnasse ou sur Thucydide.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pascal Payen, « Christina S. Kraus, John Marincola and Christopher Pelling (éd.), Ancient Historiography and its Contexts. Studies in Honour of A. J. Woodman », Anabases, 16 | 2012, 338-339.

Référence électronique

Pascal Payen, « Christina S. Kraus, John Marincola and Christopher Pelling (éd.), Ancient Historiography and its Contexts. Studies in Honour of A. J. Woodman », Anabases [En ligne], 16 | 2012, mis en ligne le 01 octobre 2015, consulté le 30 octobre 2014. URL : http://anabases.revues.org/4056

Haut de page

Auteur

Pascal Payen

Université de Toulouse (utm)
payen@univ-tlse2.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Anabases

Haut de page