Navigation – Sitemap

Normes rédactionnelles

La revue Anabases obéit à des normes graphiques bien précises, détaillées dans le dossier des normes (format pdf).

Généralités
1) Les articles destinés à Anabases seront rédigés dans une des cinq langues suivantes : français, allemand, anglais, italien, espagnol.

2) Ils seront accompagnés d'un résumé en français, ainsi que de six à huit mots-clés (nous nous chargeons de la traduction en anglais).

3) Les articles ne dépasseront pas, dans la mesure du possible, 35 000 signes, notes et espaces compris. Les textes destinés aux Ateliers de l'histoire ne dépasseront pas 15 000 signes. Les comptes rendus comprendront entre 4 000 et 6 000 signes, les notes de lecture, entre 2 000 et 3 000 signes.

4) Pour ce qui concerne les illustrations, seront privilégiés les dessins au trait et les gravures. On pourra intégrer des photographies N/B de bonne qualité pour lesquelles est demandé, dans la mesure possible, l'envoi sur CD Rom d'une version numérisée ou scannée. Les renvois à l'intérieur du texte sont clairement indiqués sous la forme (fig. 0). Pour chaque figure, on joindra la légende complète, l'indication de provenance et, le cas échéant, la mention du copyright.

5) Les articles qui parviendront à la rédaction seront soumis, de manière anonyme, à un ou plusieurs membres du Comité Scientifique ou de rédaction, ou encore à d'autres experts, pour avis.

6) Envoi : les auteurs adresseront leur texte par courrier à l'adresse indiquée ci-dessous, sur disquette ou CD Rom, avec un tirage. Ils pourront aussi envoyer leur texte par courrier électronique à l'un des membres du Secrétariat de rédaction, sans oublier l'envoi par courrier du tirage papier. Les textes seront réalisés avec le système Windows pour PC, format doc, ou en Macintosh, format Word 5.1 et suivants), en tenant scrupuleusement compte des normes éditoriales précisées ci-dessous.

7) Polices de caractères :
- pour l'alphabet latin, le Garamond ou le Times.
- pour le grec ancien, le S(S)uperGreek ;
- pour les transcriptions de langues orientales, le MiddleEast Times ou équivalent (dans ce cas, la valise de caractères - écran et imprimante - devra être jointe).
- pour le texte, il convient d'employer le corps 12 ; pour les notes, disposées en bas de pages et insérées en utilisant la numérotation automatique en continu, le corps 10. Les macros, puces, mises en forme automatiques sont à désactiver.

8) Termes en langue étrangère et citations :
- les termes en langue étrangère doivent toujours être en italique ;
- pour les citations en français, on utilisera les guillemets français (« »), dans le texte comme dans les notes ;
- les citations en langue étrangère seront indiquées en italique sans guillemets quand elles seront introduites par deux points et qu'aucune équivoque sur leur nature de citation ne sera possible. Dans le cas contraire, elles seront composées en caractères romains entre guillemets français (« ») ;
- lorsqu'une citation étrangère sera suivie de sa traduction (ou inversement), celle-ci sera indiquée entre parenthèses, en italique s'il s'agit de la citation en langue étrangère et entre guillemets s'il s'agit de la traduction.
Ex. : Comme le dit la citation : Tempus enim ridendi et tempus flendi. (« Il y a un temps pour rire et un temps pour pleurer. »)
Ex. : Comme le dit la citation : « Il y a un temps pour rire et un temps pour pleurer. » (Tempus enim ridendi et tempus flendi.)
- lorsqu'une citation est introduite par deux points et que les paroles rapportées forment une phrase, la citation débute par une majuscule ; la ponctuation finale se situe en outre à l'intérieur des guillemets si la fin de la citation est aussi celle de l'ensemble de la phrase.
L'appel de note se référant à une citation figurera à la fin de celle-ci, avant le guillemet fermant et avant la ponctuation finale éventuelle.

Ex. : Cette affirmation : « Je suis homme et rien de ce qui est humain ne m'est étranger² », Térence la fit sienne deux siècles avant notre ère.
Mais : Deux siècles avant notre ère, Térence s'exclamait : « Je suis homme et rien de ce qui est humain ne m'est étranger² ! »
On veillera à introduire des espaces insécables dans les guillemets, avant les deux points, les points-virgules, les points d'interrogation et d'exclamation si le traitement de texte employé ne le fait pas automatiquement.

9) Références bibliographiques dans les notes de bas de page :
- les noms des auteurs antiques et médiévaux doivent être en minuscules (Homère) ; entre le nom de l'auteur et le titre, on insèrera une virgule ;
- ceux des auteurs modernes en petites capitales, précédés de l'initiale du prénom (T.) ;
- les titres de tous les ouvrages et périodiques seront en italique ;
- les titres des articles seront indiqués entre guillemets français (« »)  (y compris pour les articles en langue étrangère). Si le titre d'un article comporte une citation, celle-ci sera entre guillemets anglais ;
- les titres des revues et des périodiques doivent être indiqués en entier. Pour les recueils d'inscriptions, se reporter aux abréviations courantes (IG, CIL ...) ;
- les maisons d'édition peuvent être indiquées ou non, mais on adoptera un critère uniforme au sein d'un même article ;
- on donnera des références précises (7-8 et non 7s ; 58-90 et non 58ss ; 931-935 et non 931-5) ;
- Pour les titres des ouvrages en anglais, l'usage n'étant pas vraiment fixé, on rétablira les majuscules là où elles sont nécessaires plutôt que de les généraliser à tous les mots.

Une liste d'exemples est disponible dans le dossier des normes, p. 3.

Dans le cas de contributions précédemment citées, indiquer le seul nom de l'auteur et le titre abrégé de la contribution. On évitera d'introduire des abréviations du type op. cit., art. cit.

En cas de doute sur un usage orthographique ou typographique, il est recommandé de se référer aux ouvrages suivants :
Lexique des règles typographiques en usage à l'Imprimerie nationale, Paris, Imprimerie nationale, 2002.
A. JOUETTE, Dictionnaire d'orthographe et expression écrite, Paris, Dictionnaire Le Robert, 2002 (6e éd. remaniée et enrichie).

10) L'auteur fera figurer à la fin de son texte une signature contenant les indications suivantes : prénom et nom, titre qu'il souhaite voir figurer, adresses postale et électronique.

11) Un seul jeu d'épreuves sera envoyé aux auteurs ; les corrections d'auteurs sont à éviter.

12) Chaque auteur recevra un exemplaire de la revue, 15 tirages à part de sa contribution et une version pdf de celle-ci.

13) L'auteur cède à la revue les droits sur la contribution qui est acceptée pour publication.

14) Les textes pourront être communiqués aux personnes suivantes :
Pascal PAYEN / Corinne BONNET  / Véronique KRINGS / Catherine VALENTI
Adresse postale :
E.R.A.S.M.E. / Anabases
Pavillon de la Recherche
Université Toulouse II-Le Mirail
5, allées Antonio Machado
F-31058 Toulouse cedex 9
France